Bienvenue sur le site officiel de Sanvignes

Elle a été inaugurée le 10 août 1965.

La mairie d’alors occupait les bâtiments de la cantine actuelle construite en 1913.
Ceux-ci ont pu être libérés et retrouver leur vocation initiale grâce à la construction d’une « vraie mairie » pour une commune de près de 7000 habitants, avec salle de réunion, salle de mariage, bureaux…
La nouvelle mairie a pu trouver « le seul emplacement valable sur le terrain communal situé à proximité du futur parc de vieux cimetière » dont l’actuel monuments aux morts, construit en 1921, marquait l’entrée. Le jardin public devant la mairie a été aménagé en 1974. (voir dans l'encadré de la photo)

Les maires de 1823 à 2009

1823-1830 : Jean BOUTEIN
1830-1845 : Marie-Ferdinand BONARDOT
1845-1846 : Jean-Marie CHRETIEN
1846-1868 : Nicolas CATTIN
1868-1870 : François COGNARD
1870-1874 : Jean DALLERY
1874-1878 : Jean BOUTEIN
1878-1892 : François GRELIN
1892-1896 : Joseph SAULNIER
1896-1900 : Charles CONTANT
1900-1918 : Etienne CHAMBOSSE
1918-1919 : Jean PETIT
1919-1925 : Pierre MERLE
1925-1926 : Jean GILLOT
1926-1942 : Jean GAUTHIER
1942-1945 : Albert BOUTON
1945-1974 : Louis VEILLAUD *
1974-1977 : Armand BAUDIN *
1977-1981 : Pierre MASSAL*
1982-1989 : Daniel VAILLARD*
1989-1995 : Joseph JEANNOT*

*43 maire veillaud2Louis VEILLAUD (Maire d'avril 1945 à février 1974)

Né a Ochiaz dans l’Ain le 9 avril 1899, Louis VEILLAUD s’installe à SANVIGNES en 1926.
Élu en 1928, il occupe un poste d’adjoint au maire jusqu’en 1941, date à laquelle il démissionne pour ne pas obéir aux ordres du gouvernement de Vichy. Il entre dans la clandestinité et prend une part active à la résistance.
À la libération en 1944, il est nommé maire de la commune sur proposition du Comité départemental de la résistance.
Faisant siennes les idées socialistes incarnées par Léon Blum, cet homme discret et respecté a imprégné la vie de Sanvignes dont il fut le maire de 1944 à 1974.
Il fut également conseiller général de 1945 à 1952, Président du Syndicat Intercommunal du Bassin Minier de 1965 à 1970.
Homme visionnaire, il fut un ardent défenseur de la création de la communauté urbaine le Creusot Montceau-les-mines.
Il en fut le vice-président de 1970 à 1974.
Louis VEILLAUD est Chevalier de la Légion d’Honneur.
Le 27 février 1974, une foule énorme conduit Louis VEILLAUD à sa dernière demeure.
Le 27 février 2004, le Conseil Municipal a honoré la mémoire de Louis VEILLAUD à l’occasion du 30e anniversaire de sa mort. Une gerbe a été déposée au cimetière de Sanvignes où il repose puis un hommage lui a été rendu par la municipalité et par ses proches : amis, voisins, anciens conseillers.
 De nombreuses réalisations communales sont à l’initiative de Louis Veillaud :
1954 : construction de la cité Beauséjour (96 logements)
1956 : cité Jean Jaurès (accession à la propriété privée)
1959 : lotissement Proudhon (accession à la propriété privée)
1963 : réalisation de l’école Maternelle Marcel Sembat
1965 : construction de la nouvelle mairie et réaménagement des cantines du bourg
1967 : création du centre médico-social en projet depuis 1961 (transformé en crèche)
1968 : début de construction de la cité Léon Blum (112 logements) et Baticoop (50 maisons individuelles) ainsi que le collège
1970 : construction du Margery (73 parcelles), de la Maison des Jeunes devenue M.J.C. et extension des écoles du bourg
1971 : construction de la piscine
1972 : construction de 2 courts de tennis
1973 : réalisation de la résidence pour personnes âgées et du centre d’accueil
1974 : le complexe sportif attenant au collège a été élaboré en 1968, mais a été inauguré après sa mort.
Louis Veillaud a également compris le rôle essentiel que peuvent jouer les associations dans la vie de la commune et il a tout fait pour les aider à se structurer et à se développer.

 

42 maire baudin2Armand BAUDIN (Maire d'avril 1974 à mars 1977)
Né le 13 avril 1910, Armand BAUDIN commence une longue carrière dans l’administration communale. Il est nommé à 22 ans secrétaire général de mairie, poste qu’il occupera pendant 39 ans.
En 1971, il devient le premier adjoint de Louis VEILLAUD jusqu’à la mort de ce dernier en 1974. Le conseil municipal le désigne pour devenir le 18e maire de la commune.
Selon sa volonté, il restera maire de transition jusqu’aux élections de 1977.
Durant cette période, il poursuivit l’œuvre de son prédécesseur.
Il est particulièrement connu pour son goût de la musique.
Il fut un sociétaire éminent du Réveil Social des travailleurs dont il devint le président en 1954. On lui doit la construction de la salle d’audition qui porte son nom.
Il est décédé le 14 avril 1979.

41 maire massalPierre Massal (Maire de mars 1977 à décembre 1981)
Pierre Massal est né le 16 avril 1933 à Tunis où il passe toute sa jeunesse.. Il devient professeur de lettres et, est nommé au lycée de Montceau-les-Mines à la rentrée 1961. Il s'établit avec sa famille à Sanvignes, dans la cité Léon Blum dont il est un des des premiers occupants.
Il se présente aux élections municipales de mars 1977 à la tête d'une liste de "Gestion Communale". Il est élu 19ème maire de Sanvignes après une élection mouvementée.
Il met en oeuvre rapidement, suite à la condamnation d'un quartier de la commune, l' exploitation minière à ciel ouvert et la création de la découverte des Fouthiaux. Il s'emploie aussi, à reconstituer une zone d'habitation moderne et attrayante pour reloger les sanvignards expropriés.
Homme public, il fût vice-président de la Communauté Urbaine le Creusot-Montceau, vice-président du syndicat de communes de Saône-et-Loire et administrateur de l'OPAC.
Il s’occupe avec son épouse de l’accueil et de réinsertion des réfugiés du Sud-est asiatique.
Son dévouement exemplaire, sa générosité étaient reconnus par tous ; aussi le 11 décembre 1981, une foule imposante et émue vint rendre hommage à ce maire disparu trop tôt.

40 maire vaillardDaniel Vaillard (Maire de février 1982 à mars 1989)
Vice-Président de la CUCM
Né en 1922, Daniel VAILLARD succède à Pierre MASSAL en 1982, puis est reconduit dans cette fonction en 1983 sur la « liste de gestion communale » jusqu’en 1989. Daniel VAILLARD sera confronté aux bouleversements miniers, notamment à la disparition de Bois-du-Leu, véritable poumon commercial de la commune.
 
 

45 maire jeannotJoseph Jeannot (Maire de mars 1989 à juin 1995)
Premier adjoint de Daniel VAILLARD, Joseph JEANNOT se désolidarise de son maire en conduisant une liste « d’Union et de gestion communale ». Il devint le 21e maire de la commune entre 1989 et 1995.

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris