Bienvenue sur le site officiel de Sanvignes

Voici le calendrier des battues sur le site de Morteru pour la saison 2019/2020 :

  • Samedi 19 octobre 2019 de 9h00 à 13h00
  • Samedi 16 novembre 2019 de 9h00 à 13h00
  • Samedi 14 décembre 2019 de 9h00 à 13h00
  • Samedi 11 janvier 2020

L'association des chasseurs du Bassin Minier se chargera de la signalisation lors de ces actes de chasse.

Merci de respecter scrupuleusement ces indications.

DSC 0313Le docteur Dominique Bontoux s'installe à l'antenne médicale de Sanvignes-les-Mines. Elle consultera les mardis après-midi et les jeudis matins à partir du 17 septembre. Vous pouvez prendre rendez-vous sur la plateforme du centre de santé de Montceau-les-Mines au 03 85 34 71 00 ou sur https://www.centredesante71.fr/

Le Département est à l'initiative de ce projet innovant qui consiste à installer des médecins dans des zones de desert médical. La commune de Sanvignes, soucieuse du bien-être des Sanvignards, a décidé de s'inscrire dans ce dispositif et de créer des locaux dédiés aux professionnels de santé au sein de la résidence de personnes âgées.

L'antenne médicale a été inaugurée ce 12 septembre en présence de M. Accary (président de conseil départemental), Mme Corneloup (Députée de la circonscription), M. Lagrange (Maire de Sanvignes) accompagné des élus de la commune.

 

lessourcesLa commune de Sanvignes est ravie d'accueillir un nouveau praticien sur la commune en la personne de Léo SIHO.

Il a installé son cabinet d'ostéopathie aux "Sources" 8 rue Jean Moulin.

Léo SIHO est diplômé du Centre Européen d'Enseignement Européen Supérieur de l'Ostéopathie(CEESO) de Lyon.

Le cabinet est ouvert du lundi au samedi de 9h à 20h.

Vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous au 06 25 06 43 90 ou sur Doctolib :

https://www.doctolib.fr/osteopathe/sanvignes-les-mines

 Léo SIHO parallèllement à son activité dispense des cours au CEESO et c'est sa collègue Coline SCHOLAERT (également diplômé du CEESO)  qui assure ses remplacements. 

 

Des travaux communautaires ont lieu en ce moment même rue Pierre Brossolette dans sa partie comprise entre l’intersection avec la rue Jean Jaurès et celle avec la rue de Verdun.

Sur 800 mètres, dans le but de restreindre la vitesse des véhicules, la communauté aménage une chaussée à voie centrale banalisée. Ces travaux seront accompagnés d’une réfection de chaussée et de trottoirs avec pose de bordures franchissables.

La chaussée à voie centrale banalisée qu'est-ce que c'est ? C’est une voie à double sens avec deux accotements larges. La chaussée est réduite afin de libérer les accotements sur lesquels peuvent circuler les vélos.

Pourquoi aménager une chaussée à voie centrale banalisée ? Pour partager la voirie entre les usagers, réduire la vitesse, circuler en toute sécurité, donner la priorité aux vélos.

Coût des travaux : 150 000€.

Le silence tue, agissons ensemble, appelez le 3919 !

129 000 c'est le nombre de femmes victimes chaque année de violences physiques ou sexuelles en France.

Une tous les trois jours c'est la fréquence à laquelle une femme meurt en France sous les coups de son conjoint.

Ces violences sont souvent associées à l’alcool ou à la consommation de stupéfiants mais pas toujours, ce peut-être une violence quotidienne, verbale qui dégénère vers les coups au bout d'un certain temps. Si les femmes sont dans 90% des cas les victimes, dans 10% des cas, ce sont les hommes qui sont victimes.

Le CCAS est l'interlocuteur privilégié au sein de notre commune. En cas de besoin d'écoute ou de conseil dans toutes vos démarches, vous pouvez contacter à la mairie le service CCAS : 03.85.67.95.58.

Télécharger le dépliant pour plus de renseignements

Lancement du Grenelle des violences conjugales

Le 3 septembre 2019, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations a lancé le Grenelle des violences conjugales qui se terminera le 25 novembre, date de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes. 

Pourquoi un Grenelle des violences conjugales ?

Le gouvernement a annoncé l’organisation du Grenelle des violences conjugales début juillet 2019 à la suite de nombreuses mobilisations contre les "féminicides". Ces mobilisations ont été renforcées par la publication de l’étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple qui a montré que 121 femmes étaient décédées en 2018 sous les coups de leur partenaire.

Le Grenelle doit être l’occasion de réunir tous les acteurs pour renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes et de faire connaître le numéro d’urgence 3919, numéro d’écoute national consacré aux femmes victimes de violences.

Des réunions sont organisées dans toute la France et les citoyens peuvent apporter leur contribution en envoyant un message à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris